Les différentes obligations des particuliers ou professionnels qui se lancent dans des projets de construction sont actuellement plus strictes, et cela dans le but d’améliorer la sécurité des maisons en question. Différentes obligations sont à respecter en ce qui concerne les normes à suivre pour une bonne résistance des maisons face aux incendies.

Les normes concernant la structure de la maison

Il y a différents types de structures pour lesquels on peut se décider en ce qui concerne la construction d’une maison. Selon le type choisi, il peut être nécessaire d’utiliser un type spécifique de matériau, et le plus souvent, on utilise du bois. Des normes strictes limitent le choix du type d’arbre à utiliser quand on construit une maison, et cela dans le but de ne permettre que l’utilisation de ce qui se fait de mieux pour assurer la bonne intégrité de celle-ci.

Différents dangers peuvent découler du fait d’utiliser un type de bois non réglementaire, aussi bien une grande fragilité de la structure, ce qui peut ainsi conduire à son effondrement, mais aussi vis-à-vis de sa résistance aux cas d’incendies. Pour qu’on puisse utiliser un type spécifique de bois pour une maison, il est important qu’il soit traité de manière à résister plus efficacement face au feu. Il faut savoir que du bois bien traité qui sert pour une construction permet de limiter une rapide propagation des flammes, donnant ainsi plus de chances aux occupants de s’en sortir vivants.

Les dispositifs de protection

Depuis plusieurs années, il est devenu obligatoire pour une maison de comporter une alarme anti-incendie. Ce n’est pas seulement le cas des maisons, les mêmes règles s’appliquent pour tous les types de bâtiments. La seule différence réside dans le fait que les niveaux de sécurité requis ne sont pas toujours les mêmes. Pour les immeubles, il faut suivre un protocole complexe, qui inclut la mise en place d’extincteurs à des emplacements spécifiques, l’indication d’un trajet à suivre par les occupants du bâtiment en cas d’incendies, etc.

Pour un simple domicile, les mesures à prendre sont moins drastiques, et il vous faut simplement mettre en place au moins un détecteur de fumée. Celui-ci est supposé arroser les flammes avec de l’eau quand un début d’incendie est repéré, afin d’empêcher celui-ci de se développer jusqu’à détruire l’ensemble de la maison. Un détecteur de fumée est un appareil qui s’acquiert assez facilement, et vous pouvez en trouver des modèles intéressants sur les boutiques en ligne spécialisées.

Une alerte pour les pompiers

Lorsqu’un incendie est détecté, il y a certains systèmes de sécurité qui peuvent se charger de directement informer les pompiers que leurs services sont nécessaires chez vous. Cela est un élément crucial dans la lutte contre les feux accidentels, car plutôt que de simplement essayer d’éteindre l’incendie par lui-même, votre système de détection de fumée peut faire appel à une aide extérieure.

Lorsque vous ne mettez pas en place le système de sécurité qui convient, vous êtes passibles d’amende pouvant s’élever à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Egalement, votre assurance est légalement en droit de ne pas vous couvrir si vous n’avez pas pris les mesures nécessaires pour sécuriser votre maison contre les incendies.