Savez-vous qu’il existe des portes coupe-feu ? Comme leur nom l’indique, elles sont très résistantes au feu et à la fumée. Ainsi, elles ont un rôle spécifique. Leur conception relève également d’une tâche spéciale et réglementée. Voici des informations qui vous permettront de bien connaître le rôle et les caractéristiques de cet élément.

Tout sur le fonctionnement de la porte coupe-feu

Au niveau de l’apparence, une porte coupe-feu peut ressembler à n’importe quelle porte. Elle existe en effet en différentes formes. Il y a des modèles coulissants, standards, battants ou basculants. Toutefois, c’est un élément aux caractéristiques spéciales. En fait, il s’agit d’un dispositif de sécurité doté d’une fonction de protection ou plutôt de compartimentation. En effet, la porte coupe-feu est conçue pour empêcher la propagation du feu, de la chaleur et de la fumée toxique au sein d’un habitat en cas d’incendie. Ainsi, les occupants du lieu auront le temps de s’échapper et la maison sera protégée contre une destruction totale.

Toutes les habitations devront être équipées d’une porte coupe-feu. Mais la présence de cet élément est surtout indispensable dans les duplex, les copropriétés ainsi que les appartements dans les immeubles de grande hauteur. Son emplacement est à choisir avec soin. Une porte coupe-feu doit se situer dans les lieux les plus exposés à l’incendie comme le garage où sont déposés des matériaux inflammables et la cuisine.

Les caractéristiques des portes coupe-feu

Une porte coupe-feu est fabriquée selon un concept spécifique. Chaque élément qui la compose est fabriqué selon des normes précises. En effet, leur performance est évaluée minutieusement avant le montage. Notons qu’une porte coupe-feu est munie d’un système de fermeture automatique. Lorsque l’alarme incendie se déclenche, elle doit alors se fermer immédiatement afin de bloquer la propagation des flammes.

Chaque porte coupe-feu mise en vente sur le marché doit détenir une certification qui garantit qu’elle a été fabriquée selon les normes de sécurité en vigueur. La délivrance du document se fait après la vérification de la résistance et de l’étanchéité de la porte au feu. Elles sont mesurées par heure. Une porte coupe-feu qui présente un indice de protection élevé est à privilégier. Elle peut retenir la flamme pendant 1h à 2 h, le temps que les occupants évacuent le lieu et que les pompiers arrivent sur le terrain.

Un contrôle rigoureux

Une porte coupe-feu doit également subir un contrôle régulier. Le but est de détecter les anomalies qui pourraient nuire à sa performance et réduire sa capacité de protection. L’inspection est réalisée par un expert. Ce dernier doit d’abord vérifier l’état général de la porte. Il est aussi tenu de détecter les signes de détérioration avancée comme le tassement des isolants, la présence de traces de choc sur les panneaux ou encore l’usure du système de fermeture. En même temps, il effectue les travaux de maintenance.

Au moindre souci, il est indispensable de procéder à la réparation. Une fois de plus, l’intervention d’un réparateur professionnel est fortement recommandée. Ce dernier est le seul à pouvoir réaliser les modifications nécessaires pour remettre en état la porte et rehausser sa performance au feu. Par ailleurs, les réparations s’annoncent parfois difficiles. C’est le cas lorsqu’il faut changer certains des composants.