La mise en place d’une sortie de secours semble encore aujourd’hui poser problème, et ce, surtout pour les nouveaux directeurs d’entreprises. Il s’agit pourtant d’une obligation que l’on ne peut éluder. Plusieurs lois insistent sur l’importance de la mise en place d’un système de sécurité anti-incendie, et notamment pour les ERP ou les IGH. Le point.

Les lois à connaitre

Quand on parle de l’installation d’une sortie de secours, on pense toujours directement à la loi sur la construction. On n’a pas tort. Et pour cause, c’est la première réglementation en vigueur en matière de bâtiment. Le code de l’habitation français insiste particulièrement sur l’importance d’avoir un immeuble à même de résister au feu et de faciliter l’évacuation en toute sécurité des personnes s’y trouvant en cas de sinistre. C’est une condition sine qua non de l’obtention du permis de fin de chantier.

Image

Néanmoins, en tant que dirigeant d’une entreprise, vous serez également soumis au code du travail. Ce texte de loi dans son article R.232-12 à R. 232-14-1 ne parle que des normes de sécurité que l’employeur doit assurer à ses salariés. On compte notamment parmi ces derniers la sortie de secours et la protection contre les nuisances sonores.

Les normes en vigueur

Les lois concernant la mise en place d’une sortie de secours ne se contentent pas de préciser l’importance de la démarche. Elles proposent également des caractéristiques à respecter. Dans la loi sur la construction, on insiste sur la capacité d’une trappe coupe-feu à résister aux feux pendant au moins 30 minutes et à sa performance dans la limitation de la propagation des fumées. Néanmoins, vous avez encore plusieurs alternatives, en termes de matériaux et de marque de coupe-feu.

Pour ce qui est de la loi du travail, elle donne des mesures strictes afin d’optimiser la sécurité de tous. Pour un immeuble où 20 personnes travaillent, vous devez avoir une ouverture de 80 cm de largeur. La taille augmentera en fonction de celle de votre entreprise.

En outre, la sortie de secours doit être accompagnée d’une BAES ou d’un Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité. Il s’agit d’un point lumineux qui en facilitera l’identification afin d’éviter la panique. Quelques sites de vente en ligne vous en proposent de toutes sortes.

Une sortie de secours chez-soi : une bonne idée

Pour ce qui est de la mise en place d’une sortie de secours chez soi, elle n’est pas obligatoire si vous n’avez pas un immeuble de grande hauteur. Néanmoins, dans la mesure où la trappe permet de limiter la propagation des flammes et des fumées, cela parait être une bonne idée.

Pour une résidence privée, une simple trappe coupe-feu de 60 cm sur 60 cm sera amplement suffisante. En fonction de votre budget, vous avez le choix entre un accessoire en bois, en placo, en acier galvanisé et bien d’autres encore. Adressez-vous à un professionnel en la matière pour être sûr de faire le bon choix, notamment en matière de marques. Il en va tout de même de votre sécurité et de celle de tous les habitants de la maison.